« La ferme » et « le bordel » : deux modèles patriarcaux pour disposer du corps des femmes pour la reproduction et le sexe

Remember, resist, do not comply

Andrea Dworkin a écrit un texte (dans le chapitre 5 des « Femmes de droite ») où  elle explique que deux modèles ont été mis en place par les hommes pour contrôler les femmes et pouvoir disposer librement de leur corps pour la reproduction et le sexe :

  • le modèle de la « ferme » : le mariage et la femme au foyer (sexe et reproduction)
  • le modèle du « bordel » : la prostituée (uniquement le sexe).

Toutes les femmes sont soumises à ces deux modèles.

Dans ce texte, Andrea Dworkin montre que le modèle de la ferme n’est pas très performant : les femmes ont tendance à se rebeller et le taux de réussite n’est pas très satisfaisant (la femme peut être stérile ou n’avoir que des filles, etc.). Le modèle du bordel est, lui, ultra performant, les femmes sont soumises, elles ne se rebellent pas ; elles y sont utilisées uniquement pour le sexe et elles remplissent ici…

View original post 5 438 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :