Zvi Ammar leader de la communauté juive de Marseille accusé de blanchiment d’argent

Le leader de la communauté juive de Marseille accusé de blanchiment d’argent

Publié le 18 mars 2011 par weiss14

Le leader de la communauté juive de Marseille est accusé de blanchiment d’argent. Son avocat a déclaré que cette accusation était  »complètement basée sur des accusations non fondées » et a décrit la manœuvre comme  »un acte de harcèlement ».

Le Président du consistoire de Marseille, qui dirige les congrégations juives d’une province donnée, a été arrêté et inculpé la semaine dernière pour détournements de fonds et blanchiment d’argent.

Les accusations portées contre Zvi Ammar remontent à 2007 lorsque son nom a été relié à une enquête policière concernant le meurtre d’Olivier Plançon, le directeur commercial de la compagnie Mercure International de Monaco. Z. Ammar, qui dirige une autre compagnie, l’International Sports Fashion (ISF), avait fait affaire avec Adnan Houdrouge, le propriétaire libanais de Mercure International. Le meurtre de Plançon avait eu lieu dans un parking détenu par ISF.

Les témoins à l’époque avaient déclaré à la police qu’après le coup de feu, ils avaient vu deux hommes, dont l’un d’eux a été identifié comme étant Z. Ammar, qui ont pris les bagages de Plançon de la voiture de la victime pour les transporter dans les bureaux de l’ISF.

Un bordereau de 346.360 euros a été trouvé dans un sac appartenant à Plançon, récupéré plus tard par la police, mais seulement 15.000 euros ont été retrouvés sur le corps de la victime.

La police a longtemps suspecté que le meurtre était lié aux transactions financières ayant lieu entre ISF et Mercure. Houdrouge et Ammar ont ainsi tous les deux été arrêtés à l’époque soupçonnés de blanchiment d’argent et d’implication dans une enquête criminelle. Pour l’heure, les accusés ont toujours formellement démenti les actes d’accusation.

Ils ont par la suite été libérés, faute de preuves, avant d’être remis en garde à vue la semaine dernière, en raison de nouveaux éléments permettant de prouver leur culpabilité.

Cette semaine, Zvi Ammar a continué à clamer son innocence. Son avocat Gérard Bismuth a déclaré qu’il était surpris par la décision du tribunal et choqué par la façon dont son client était traité. L’avocat a ainsi avancé que son client avait, apparemment, été prévu d’eau et de nourriture pendant plusieurs heures en prison.

« La montagne a accouché d’une souris. Je suis surpris par cette mise en examen. Elle n’est fondée sur aucune charge précise, sinon quelques allégations non vérifiées », a-t-il ainsi déclaré à la presse locale après l’audience, ajoutant qu’il s’agissait de harcèlement.

La mise en examen, attendue depuis longtemps, a été décidée après que Z. Ammar, son frère Simon Ammar, Houdrouge et quarte homme liés à l’affaire aient passé deux jours de garde à vue dans la prison des Baumettes à Marseille dans la section des affaires économiques et financières.

Il a finalement été libéré sous caution de 50.000 euros et placé en probation mercredi dernier. Selon cette probation, il devra se présenter une fois par semaine au poste de police et éviter tout contact avec Houdrouge.

G.I.N avec Agences

Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :