FAITS ET DOCUMENTS ….LOBBIES

FAITS ET DOCUMENTS ….LOBBIES

Présidée par Jacques Benaïm, la loge Emile
Zola du B’naï B’rith de Marseille a fêté ses 50
ans le 17 septembre 2000. Le département des Bouchesdu-
Rhône compte quatre loges et 200 frères.

Les nouveaux élus au Conseil de l’Ordre du
Grand Orient de France, lors du convent de septembre,
sont Alain Jean-Joseph (loge Guyane Trait
d’Union installée à Cayenne), Edouard Boeglin (La
Parfaite harmonie de Mulhouse), Jean-Paul Salis
(Evolution sociale de Blois), Patrick Surand
(Avenir des Alpes d’Albertville), Christian de
Bonfils (La Bonne foi de Saint-Germain-en-Laye),
Patrice Deriémont (Prairial de Maisons-Alfort),
Michel Delfly (Aurore sociale de Beaucaire),
Daniel Fraval (Triple Union de Dinan), Daniel
Morfouace (Res Publica de Lille), le nouveau
Grand Maître Alain Bauer (Infini maçonnique de
Paris), Jean Souyris de Saint-Brice (Liberté 89
de Paris), Jean-Paul Brunel (Art et fraternité de
Miramas), Jean-Claude Candau (Les Françaises et
Neuf Soeurs réunies de Bordeaux).

Droits de l’Homme Solidarités fête ses vingt
ans. Son bulletin, La Lettre du 127 (orné d’un
triangle maçonnique sur la couverture) coordonne
l’activité des 52 associations humanitaires installées
au 127 rue Notre-Dame-des-Champs à Paris.
Son créateur et principal animateur est l’abbé
Jean-François Six, prêtre de la Mission de France,
créateur du service Incroyance-Foi. Familier des
loges, il a également fondé, avec un membre du
GODF, la revue de «dialogue maçonnique» Brèche.

La 5e Conférence triennale des Grands Prieurés
et Grandes Loges scandinaves, qui s’est déroulée
à Stirling (Ecosse) du 23 au 27 août, a été l’occasion
aux responsables internationaux du Régime
écossais rectifié, notamment ceux du Grand Prieuré
d’Angleterre et de Galles, dirigé par Roy Scott,
de confirmer la régularité du Grand Prieuré des
Gaules, dirigé par Daniel Fontaine, actuellement
en conflit avec la Grande Loge nationale française
(cf nos précédents nos). Seul le Grand Prieuré de
Belgique a, pour l’instant, suspendu ses relations
(sans les rompre) avec le GPDG, qui conserve donc
ses reconnaissances internationales.

La crise est telle à la GLNF que diverses
loges RER devraient prochainement disparaître. Il
en est ainsi des loges Les Veilleurs de Saint
Jean (Istres), dont la tenue d’installation, à la
mi-septembre, a du être annulée, tous ses membres
ont collectivement démissionné, et Dom Pernéty
(Avignon) qui est pratiquement dans le même état.

Des centaines de loges britanniques sont menacées
de fermeture en raison d’une chute drastique
du nombre de membres. Ayant compté jusqu’à
650 000 membres, la Grande Loge d’Angleterre perd
actuellement 6 000 membres par an.

…………………..
Pour la première fois, les élections à la
Grande Loge nationale française (qui revendique
27 000 membres), secouée par des crises liées aux
« affaires», risquent d’être réellement pluralistes.
En effet, ont déjà faits connaître leur
intention d’être candidat au poste de Grand
Maître, non seulement son titulaire actuel,
Claude Charbonniaud, mais aussi le Grand secrétaire
Yves Trestournel (qui fait office, depuis
des lustres, de secrétaire général de la GLNF),
Jean Murat, Grand Maître de la province de
Lutèce, et Jean Wunen-Burger, Grand Maître de la
province des Marches de l’Est.

Cette concurrence est sans doute à associer à
un intéressant article, Maçons pas francs du collier,
publié par Le Vrai Papier Journal
(octobre), comprenant pas moins de quatre pages
(dont trois de documents), consacré aux multiples
scandales, déjà évoqués pour l’essentiel dans nos
différents nos, qui secouent la Grande Loge nationale
française sur la Côte d’Azur (plusieurs des
documents figurent sur le site Hiram et les trois
mauvais compagnons (www.chez.com/hiram/).

Autre relance, qui tombe à pic, L’Echo républicain
(23 septembre) a publié un long article
sur Un Franc-maçon dénonce les scandales, rédigé
d’après les déclarations de Pierre Bertin, ingénieur
en travaux publics, responsable local du
RPR et ancien Grand Secrétaire de la Grande Loge
nationale française (de 1981 à 1984), dont une
lettre figure dans l’article du Vrai papier
Journal. Sans doute bien informé, il avait été
suspendu en décembre 1996 pour avoir envoyé une
lettre circulaire à un grand nombre de loges, où
il écrivait : «Notre Grande Loge nationale française
est en danger, en passe d’être déshonorée
par une multitude d’affaires scandaleuses.»
 Le conseil de surveillance de la Sogofim
(Société du Grand Orient de France Immobilier),
qui gère les biens immobiliers du GODF, vient
d’être très largement renouvelé (Les Annonces de
la Seine, 21 septembre). Il se compose désormais
d’Alain Bauer, Jean-Michel Berdegay, Jean-Michel
Grasson, Rémy Etignard, Michel Livernais, Eric
Vanlerberghe et Edouard Boeglin.
 Lors du convent de la Grande Loge féminine de
France, Marie-France Picart a succédé à Nicole
Pinard, qui occupait le poste de Grande Maîtresse
depuis trois mandats. Agée de 54 ans, Marie-France
Picart a occupé d’importantes fonctions dans l’audiovisuel.
Entrée en 1971 à l’ORTF, elle a ensuite
rejoint FR3, avant d’être chargée de mission pour
l’audiovisuel à la délégation générale de l’information
au Secrétairat général du gouvernement.
Adjoint au chef du département des émissions,
documentaires et magazine de TF1 (de 1975 à 1983),
elle fut successivement responsable des actions
commerciales en Europe, puis administrateur (1985)
de France média International (société de commercialisation
des émissions de l’ensemble du service
public de la télévision), dans l’équipe d’André
Harris. En 1989, elle a participé au lancement de
Prodiovisuel International, société internationale
de télévision et de conseils en audiovisuel,
dont elle est la directrice.

Par ailleurs, Odile Henry, déjà élue en 1998,
a remplacée Monique Durupt, élue en septembre
1999, comme Grande maîtresse de la Grande Loge
mixte de France, obédience «pluraliste» qui
défend «les principes de la franc-maçonnerie
adogmatique : la liberté de conscience, le respect
des autres et de soi-même, la tolérance
mutuelle, l’éthique laïque». Il semble que cette
ancienne enseignante, née en 1936, qui a occupé
différentes responsabilités dans le domaine du
tourisme, ne soit autre que l’épouse d’André
Henry, haut gradé franc-maçon, ancien secrétaire
général du Syndicat national des instituteurs
puis de la Fédération de l’éducation nationale,
ministre du temps libre de Pierre Mauroy.

A la suite de la séparation (cf nos précédents
nos) du Grand Prieuré des Gaules (qui gère les
grades supérieurs du Rite écossais rectifié) avec
la Grande Loge nationale française, le GPDG a
publié sur son site (http://www.gpdg.org/actualites.
html) l’intégralité de son nouveau bulletin
(jusqu’alors secret) Epitomé, où figurent de nombreux
documents confidentiels, parmi lesquels une
histoire détaillée en dix pages du RER en France
et une chronologie commentée des relations entretenues
par le GPDG avec la GLNF depuis 1958. On
y apprend entre autres que pour Yves Trestournel,
Grand Secrétaire de la GLNF (voir ci-dessus),
«c’est un scandale de voir des Africains pratiquer
le rectifié [puisque] l’esclavage, oeuvre des
chrétiens a été aboli par les Maçons».

Le président européen du B’naï B’rith, Seymour
Saideman, était à Marseille, le 14 septembre, pour
les 50 ans de la Loge Emile Zola, où sa visite
azuréenne (il a rencontré les responsables des
principales organisations juives, comme le Crif
et le Consistoire) avait été préparée par le Dr
Lévy-Bentolila, vice-président du B’B’ Europe et
président du Centre européen d’action publique.

 Hormis Le Nouvel observateur, aucun journal
n’a signalé les attaches maçonniques de Me Alain
Belot, détenteur originel de la fameuse cassette
des déclarations explosives de l’affairiste RPR
Jean-Claude Méry, également maçon.
 Les principales obédiences maçonniques viennent
de lancer un avis de défiance vis-à-vis d’un
nouveau groupe «maçonnique et fraternel», Ruta
Jacobea-Mesnie des 3 chemins, qui entend réunir
des francs-maçons de toutes obédiences intéressés
par les grands itinéraires spirituels (Rome,
Compostelle, Jérusalem).

Avec la Grande loge de l’Iowa, c’est le 32e Etat
américain (outre neuf Grandes Loges du Canada) à
reconnaître parmi les obédiences officielles la
Grande Loge de Prince Hall, l’une des maçonneries
les plus méconnues du monde et dont la caractéristique
principale est de regrouper exclusivement
des francs-maçons noirs (comme le B’naï
B’rith ne regroupe que des Juifs).

 Chez Ivoire-Clair (254 rue de Noisy le Sec,
93170 Bagnolet), une curiosité en souscription :
Les Francs-Jardiniers de Robert Cooper, conservateur
du Musée de la Grande loge d’Ecosse, introduction
aux origines et à l’histoire d’un ordre
pittoresque et méconnu fondé en 1676.

Une Réponse to “FAITS ET DOCUMENTS ….LOBBIES”

  1. P. van Isselt Says:

    Je vous prie de me bien vouloir aviser par courriel des nouveaux commentaires ou des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :