……….. MICHAEL GAMA : textes ……………

mickaelgama7vv.jpgmickaelgama515.jpgmickaelgama616a.jpgmickaelgama515a.jpgmickaelgama4x.jpgmickaelgama4w.jpg

Part 1 of 2. secret societies exposed in a documentary on the history channel. skull and bones, bilderberg, trilateral commission, council on foriegn relations. Part 1 of 2. secret societies exposed in a documentary on the history channel.skull and bones, bilderberg, trilateral commission, council on foriegn relations. (more)
Added: 4 months ago
From: Percy203

Views: 5,030

09:40

The First Family. A tribute to our real rulers….Illuminati new world order conspiracy alex jones secret societies FED Bilderberg CFR freemason
Added: 7 months ago

Views: 12,809

05:19

Planete – Illuminating Anges Ou Demons Illuminati – bilderberg – trilateral – CFR – franc-macon…Illuminati bilderberg trilateral CFR franc-macon nouvel ordre mondial satan
Added: 3 months ago
From: zobolemouc

Views: 3,387

05:07

History’s Mysteries – Secrete Societies…History’s Mysteries Secret Societes Bilderberg Illuminati Conspiracy Theory David Icke Scull Bones
Added: 10 months ago
From: Spartan307

Views: 7,880

09:41

THE NEW WORLD ORDER IS HERE – If you have 5 minutes to spare then this is well worth watching. Discover the illuminati symbolism that is in front of THE NEW WORLD ORDER IS HERE – If you have 5 minutes to spare then this is well worth watching. Discover the illuminati symbolism that is in front of our noses every day. The illuminati operate their evil agenda by using secret societies like Skull & Bones, The Freemasons, Bohemian Grove, The Trilateral Commission and The Bilderberg Group. The illuminati have big influence and control over the mainstream media, political parties, governments, religions, banking and big business. These people use secret societies to carry out their satanic agenda for a New World Order – a totalitarian, orwellian police state that is controlled by unelected criminally-minded beaureaucrats. Yes it sounds deep, yes it sounds crazy, but it’s happening right now and it’ll keep on happening… unless we do something about it NOW while we’ve still got the chance!————————
YOUTUBE IS DEAD!!! LiveVideo.com is far better than YouTube. Go to the LiveVideo website and check it out for yourself!http://www.LiveVideo.com
————————
(more)
Added: 11 months ago

Views: 716,940

05:30

This short video will cover how consolidation has been implemented by the government through time and how it could affect you. It also shows a potential group behind alot This short video will cover how consolidation has been implemented by the government through time and how it could affect you.
It also shows a potential group behind alot of the consolidation.
(more)
Added: 1 year ago
From: Coder62

Views: 8,338

03:10
More in Entertainment

NEW WORLD ORDER CORPORATE EMPIRE…ROCKERFELLER PAUL VOLKER ALEN GREENSPAN FEDERAL RESERVE
Added: 6 months ago

Views: 2,723

09:12

History channel documentary on evidence of aliens in history….UFO alien nephilim human earth history ancient secret and for but to if be best ron paul 911
Added: 4 months ago
From: Percy203

Views: 3,747

08:35

One clips I did for this show. Aired on the History Channel…3D Animation Clips meth lab portland cities of the underworld explosion maya graphics bootleg
Added: 4 months ago
From: MrMaya3D

Views: 647

no rating
00:23

Historically, secret societies have been the subject of suspicion and speculation from non-members since the time of the ancient Greeks, when meetings were held « sub Historically, secret societies have been the subject of suspicion and speculation from non-members since the time of the ancient Greeks, when meetings were held « sub rosa » (Latin, « under the rose »). This phrase arises from the fact that the rose was the emblem of the god Horus in ancient Egypt[citation needed]. Later the Greeks and Romans regarded Horus as god of silence. This originates from a Greek/Roman misinterpretation of an Egyptian hieroglyphic adopting Horus along with Isis and Osiris as a god. The Greeks translated his Egyptian name Har-pa-khered to Harpocrates. The rose’s connotation for secrecy also dates back to Greek mythology. Aphrodite gave a rose to her son Eros, the god of love; he, in turn, gave it to Harpocrates, the god of silence, to ensure that his mother’s indiscretions (or those of the gods in general, in other accounts) were kept under wraps. In the Middle Ages a rose suspended from the ceiling of a council chamber pledged all present (those under the rose) to secrecy.[1] Today the phrases « Sub Rosa » and « under the rose » are commonly used to indicate secrecy.
Since some secret societies have political aims, they are illegal in several countries. Poland has made the ban of secret political parties and political organizations a part of its constitution.
Many student societies established on university campuses have been considered secret societies. These such collegiate secret societies are like the Flat Hat Club (1750) and Phi Beta Kappa (1776), both founded at William & Mary. The most famous member of the FHC was Thomas Jefferson, the third President of the United States. In correspondence, Jefferson noted that the Flat Hat Club served « no useful object. » The nation’s prestigious universities and liberal arts colleges are home to secret societies today. See List of collegiate secret societies.
Perhaps one of the most famous secret college societies is the Skull and Bones club, of which both president George W. Bush and Senator John Kerry are members from their college years. The Skull and Bones Club is rumored to be a secret white supremist organization. However, if this once was true, it clearly no longer is, as there have been minority and homosexual members in recent years.
It is rumored that some members of the Skull and Bones Club receive membership because of family connections. Many former members of it have gone on to have wealthy and powerful careers.
The United States National Security Agency has been described as a secret society, since for many years, its very existence was a secret, as was its budget. People (such as James Bamford, in The Puzzle Palace, 1982) used to say that the letters NSA stood for « No Such Agency » or « Never Say Anything »; and, in the early 1990’s, the CIA had a Website but the NSA did not. This has changed: The NSA has had a Website for several years, and its activities are debated in Congress and the press. Its budget is still classified, but it officilly exists. Its activities are authoized and are paid for, although the detailes of those activities are closely-held secrets.
(more)
Added: 4 months ago

Views: 9,973

09:47

Who runs your major media?…CFR trilateral commission media Fox News CNN NBC ABC Disney Newscorp Viacom
Added: 7 months ago
From: snipboy

Views: 49,816

04:32

US Politicians,Presidents were in Skull&Bones secret society…skull bones bush president USA Yale Nazi Germany secret society terrorism
Added: 1 year ago

Views: 39,178

no rating
09:22

#1 of 5) Snowshoefilms series: Daniel Estulin, author of The Bilderberg Group, exposes the men behind the curtain, the « owners » and their #1 of 5) Snowshoefilms series: Daniel Estulin, author of The Bilderberg Group, exposes the men behind the curtain, the « owners » and their scribes and bureaucrats. Though Estulin totally buys into the Bilderberg-orchestrated Peak Oil hoax, he also importantly helps demystify the Bilderbergs. Toronto Oct. 19, 2007 (more)
Added: 4 months ago
From: Yoryevrah

Views: 9,208

10:23

What Presidential Candidates are part of the CFR? What are they trying to accomplish? Fred Thompson Rudy Giuliani John McCain Mitt Romney Jim Gilmore Newt Gingrich Hillary Clinton What Presidential Candidates are part of the CFR? What are they trying to accomplish?Fred Thompson
Rudy Giuliani
John McCain
Mitt Romney
Jim Gilmore
Newt Gingrich
Hillary Clinton
Barack Obama
John Edwards
Joe Biden
Chris Dodd
Bill RichardsonWho Opposes the CFR?
Ron PaulRead this for yourself:
http://www.cfr.org/publication/9903/sovereignty_and_globalis ation.html

(more)

Added: 9 months ago

Views: 118,283

09:55

http://www.brasschecktv.com http://thomas.loc.gov Though the authors of HR 1955 would likely deny that the bill http://www.brasschecktv.comhttp://thomas.loc.govThough the authors of H.R. 1955 would likely deny that the bill could be used to crack down on free speech and legitimate political opposition, the talking heads on the main stream networks have made it very clear that they would like this kind of legislation to do just that.
Can H.R. 1955 be used to silence the voices of dissent? Let’s have a look.
(more)
Added: 1 month ago

Views: 162,513

09:44

REM deprivation experiment. Scientists now think it may be endogenous DMT that causes these hallucinations after sleep deprivation….sleep mind brain neurology neural dreams
Added: 3 months ago
From: Percy203

Views: 802

04:00
More in Education

Exposing some of the lies and corruption from warmongering puppets such as George W Bush, Tony Blair, Rumsfeld, Cheney, Powell and Condoleeza Rice. These fascists Exposing some of the lies and corruption from warmongering puppets such as George W Bush, Tony Blair, Rumsfeld, Cheney, Powell and Condoleeza Rice. These fascists are all as evil and crooked as they come. Blair is a 33rd degree freemason and Bush is a member of the satanic skull & bones society. These political puppets answer to the illuminati – the shadowy elite who really call the shots. We really must stop putting our trust in people like this – we blindly give our power away to them and they use it to blackmail us and put us in a state of fear over some external problem that they themselves have covertly created. It’s a mind-manipulation technique called « Problem-Reaction-Solution » and the illuminati have used this method for thousands of years to control the destiny of this world. It won’t get any better until we get off our arses and shout about it! But we must remember that Bush, Blair and the rest of the cronies who seem to have their hands on the wheels of power in this world, are actually just puppets who the illuminati put into power in order to advance their agenda for the « new world order ». The illuminati, who are behind the scenes controlling the whole show, never put themselves on public display because they want us to think that the buck stops with people like Bush & Blair. For those of you who are new to this subject, I urge you to do some basic research on secret societies like the Freemasons, The Bilderberg Group, The Order of Skull & Bones, The Trilateral Commission and the CFR. It is not too late for us to stop these servants of evil from totally enslaving the population of this planet. Our biggest weapon is INFORMATION because information will lead us to the truth, and the truth will set us free. The illuminati has deliberately suppressed vital information from us for thousands of years and that has made it possible for them to manipulate humankind for so long. Come on folks, let our generation be the one that finally blows the lid wide open on this evil illuminati conspiracy. For more info, please visit: davidicke.com, prisonplanet.com and freemantv.com.————————
YOUTUBE IS DEAD!!! LiveVideo.com is far better than YouTube. Go to the LiveVideo website and check it out for yourself!http://www.LiveVideo.com
————————
(more)
Added: 11 months ago

Views: 128,143

03:55

Throughout human history secret societies have existed as a type of intelligence agency – « spooks » acting as the arm of the ruling Elite. The new elite founds Throughout human history secret societies have existed as a type of intelligence agency – « spooks » acting as the arm of the ruling Elite. The new elite founds and uses a myriad of covert operation organizations, from Bilderberg to Skull and Bones to the Council on Foreign Relations. (more)
Added: 1 year ago
From: orangefu

Views: 3,922

10:01

A VIDEO CLIP FROM ZEITGEIST ABOUT JFK…JFK NWO Zeitgeist Movie ORDO AB CHAO free and independant skull bones society zepruder film
Added: 5 months ago

Views: 5,699

01:51

Trilateral Commission Press Conference 1993 Trilateral Commission representatives answers questions about the notion of a World army, the conflict in Yugoslavia among other things…Trilateral Commission Money
Added: 2 months ago
From: cspam12345

Views: 568

09:05
More in Education

L’histoire secrète du traité de Lisbonne

21 février 2008

Par Karel Vereycken

Le 20 février 2008 (Nouvelle Solidarité) – En mai 2005, la France d’abord, les Pays-Bas ensuite, ont rejeté par voie référendaire le « Traité établissant une constitution pour l’Europe » ou Traité constitutionnel européen (TCE).

José Manuel Barroso fulmine. Si officiellement « une période de réflexion » est décrétée, Barroso charge immédiatement une équipe d’experts de choc de chercher un autre moyen pour imposer les changements souhaités. Et ce n’était pas le plan B. Cette tâche ingrate sera confiée à l’Action Committee for a European Democracy (Comité d’action pour la démocratie européenne, ACED) connu comme le « Groupe Amato », réunissant 16 sages (2 membres de la Commission européenne et quatorze membres du Parlement européen ou hommes politiques chevronnés, capables de s’atteler à la tâche).

Ensuite, lorsque l’Allemagne d’Angela Merkel prend la tête de l’Union européenne en janvier 2007, elle déclare la période de réflexion « close » et en mars, pendant les célébrations du cinquantenaire du traité de Rome de 1957, une déclaration de Berlin est signée afin de donner un nouvel élan à la construction européenne, devant aboutir avant les élections du Parlement européen prévues pour juin 2009.

Le 4 juin, après quelques escarmouches sur l’appellation du nouveau traité, le groupe Amato, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, arrête un texte en français, constitué aux trois quarts de l’ancien Traité constitutionnel. Porté le 21 juin devant le Conseil européen de Bruxelles, et après trois jours de négociations, le texte final, qui correspond largement aux recommandations du groupe Amato, est adopté le 23 juin, suivi de sa signature le 13 décembre par les chefs d’Etats et de gouvernements réunis à Lisbonne.

Qui est donc cet Amato ?

Actuellement ministre de l’intérieur en Italie, l’ancien président du Conseil italien, le socialiste Giuliano Amato fut le vice-président de la Convention qui élabora le TCE. Formé aux Etats-Unis, le Financial Times l’appelle « le politicien italien le plus anglophile », ce qui n’est guère étonnant puisqu’il est un des directeurs de la très anglaise Fondation Ditchley (*) et ancien responsable de la filiale italienne de l’Institut Aspen (**). Comme trois autres sages du « groupe Amato » (Kok, Barnier, Dehaene), Amato fréquente assidûment les conférences du Bilderberg (***). Tout les quatre figurent comme administrateurs du think-tank eurocratique, siégeant à Bruxelles, Les amis de l’Europe (Friends of Europe FOE) qui permet à ce réseau de façonner les débats de l’Union Européenne. Giuliano Amato fut aussi sélectionné en 2004 par Henry Kissinger pour figurer, aux cotés notamment de Felix Rohatyn, comme membre d’une taskforce (groupe de travail) constituée par le Conseil des relations étrangeres de New York (CFR) pour tenter de ressouder une alliance atlantique malmenée par la guerre insensée d’Irak qui avait polarisé la France, l’Allemagne et la Russie contre l’aventurisme américain.

Parmi les membres du groupe Amato : le commissaire européen et ancien ministre des Affaires étrangères Michel Barnier, qui siège également à l’Aspen Institute France ; le professeur allemand et économiste Stefan Collignon ; l’ancien Premier ministre belge et vice-président de la convention Jean-Luc Dehaene ; la commissaire européenne polonaise Danata Hübner ; l’ancien Premier ministre hollandais Wim Kok (membre de l’International Crisis Group de Georges Soros) ; l’ancien gouverneur de Hong Kong Chris Patten ; l’ancien ministre des Affaires étrangères vert Otto Shily ; celui qui se retrouve à la tête du FMI, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances français, le socialiste Dominique Strauss-Kahn ou encore la vice-présidente de la commission européenne et ancienne membre de la Commission trilatérale, la suédoise Margot Wallström, pour ne nommer que ceux-là.

Plutôt le secret que la démocratie

La proximité incontestable de tous ces « experts » avec les clubs, les cénacles, les loges et les think-tanks de « l’anglosphère » explique sans doute leur goût excessif pour le secret et le mensonge, très loin du drapeau démocratique que ces individus aiment tant agiter.

Pour illustrer cet aspect, le site Internet de l’initiative indépendante autrichienne Rettet Osterreich, animé par des professeurs d’universités dont l’ancien ministre de la Justice Klecatsky, présente quelques citations qui disent bien plus que des longs discours.

Selon ce même site, le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, ancien responsable de la Banque mondiale et de la BERD, une personnalité supposée plus modérée que Blair pour figurer comme futur président de l’Europe, aurait déclaré en 1999 à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel que « D’abord nous décidons quelque chose, ensuite on le lance publiquement. Ensuite nous attendons un peu et nous regardons comment ça réagit. Si cela ne fait pas scandale ou ne provoque pas d’émeutes, parce que la plupart des gens ne se sont même pas rendus compte de ce qui a été décidé, nous continuons, pas à pas, jusqu’à ce qu’aucun retour ne soit possible… »

Le traité n’est toujours pas disponible comme un seul texte unifié et on peut donc fortement douter du sérieux de ceux qui ont modifié la Constitution française pour ratifier un traité qu’ils n’ont pas pu lire…

En Allemagne, où le Parlement devra se prononcer sur le sujet, le gouvernement s’est contenté, faute de mieux, du travail d’un étudiant qui s’est démené pour compiler l’ensemble des centaines de modifications proposées par le traité en montrant ce qu’elles modifieront par rapport aux traités actuels.

Si les politologues font légion pour juger le traité « indigeste », « embrouillé » et le traitent parfois « d’usine à gaz », tous pensent qu’il ne sera présenté aux populations que sous une forme « lisible » (dite « consolidée ») après sa ratification.

Même Valéry Giscard d’Estaing, qui estime qu’il ne s’agit que d’une « pâle copie » du TCE dont on a bouleversé la cohérence, constate que : « Seul l’ordre a été changé dans la boîte à outils. La boîte à outils, elle-même, a été redécorée, en utilisant un modèle ancien, qui comporte trois casiers dans lesquels if faut fouiller pour trouver ce que l’on cherche. »

Cette illisibilité n’est pas le résultat d’une incompétence, mais d’une stratégie délibérée pour tromper les peuples et les gouvernements. Amato en personne a déclaré en juillet 2007 que « les chefs des gouvernements européens avaient décidé que le document serait illisible. Etant illisible, ce ne serait pas perçu comme une constitution, ce qui était le but recherché ».(Source : BBC News, 27 juillet 2007)

Et il aurait rajouté : « Chaque Premier ministre -vous imaginez le Premier ministre britannique entrant dans la Chambre des communes déclarant : regardez ceci, c’est absolument illisible ; c’est un traité typique de Bruxelles. Rien de nouveau donc, ça ne mérite même pas d’être soumis à l’approbation populaire. »

En finir avec la souveraineté tout court

Ce que Amato a de commun avec Rohatyn et Bloomberg aux Etats-Unis, c’est la volonté d’en finir avec les Etats-nations. Adeptes de ce que Léopold Kohr formula dans son projet pour la dissolution des nations, ils pensent que la seule méthode pour obtenir ce but c’est le mensonge.

Dans un entretien datant du 12 juillet 2000 avec le quotidien italien La Stampa cité par l’Executive Intelligence Review (EIR) du 11-8-2000, Amato a exhibé son amour pour un retour à un monde féodal. Selon le quotidien, Amato combat tout ce qui s’oppose aux transferts de souveraineté vers les institutions européennes, et s’il admet que ce projet est ambitieux, il « pense que pour surmonter les obstacles, il faut les cacher et les dissimuler. »

Pour Amato, il faut faire croire que cette souveraineté n’est pas remise en question « pour les convaincre de ne plus être souverains. La Commission européenne par exemple, doit faire croire qu’elle agit comme une instance purement technique afin de pouvoir opérer comme un gouvernement, etc. grâce à la dissimulation et en laissant les choses dans le non dit. »

A l’époque, Amato voyait cette tactique comme indispensable pour entrer par la porte étroite, qui fut le sommet de Nice… « Jusqu’à ce jour-là, il faut agir ‘comme si’ », poursuit l’article, car Amato « rêve d’ un monde qui change et qui fait abstraction des rapports de force qui prévalent dans le monde occidental : il souhaite un monde post-Hobbesien, post-souverain, sans hiérarchies. Il semble transporté par cette spéculation mentale, à tel point qu’il en est devenu prisonnier. D’où sa critique des fédéralistes qui pensent que les Etats-Unis d’Europe résulteront des transferts de souverainetés nationales vers des échelons supérieurs d’une souveraineté supranationale. »

Toujours selon La Stampa, « Amato pense que les abandons de souveraineté sur le plan national ne vont pas à des nouveaux acteurs identifiables, mais à des entités sans visage : l’OTAN, l’ONU et en dernier, l’UE. L’UE est l’avant-garde d’un monde qui change et indique un futur de princes sans souveraineté. Dans ce sens elle dépassera y compris les Etats-Unis, toujours confinés dans l’idée d’un prince… Le nouveau [pouvoir] n’a pas de tête, et le pilote est ni éligible, ni attrapable… » La vérité, ajoute Amato « c’est que le pouvoir souverain », en changeant, « s’évapore »

Quand la journaliste lui demanda alors si son modèle n’était pas plus ancien et même pré-Hobbesien, Amato suggère sans honte : « Pourquoi ne pas retourner à la période d’avant Hobbes ? Le Moyen âge avait une humanité très riche, et une diversité d’identités qui pourrait servir de modèle. Le Moyen âge est beau : des centres de décision politique y étaient multiples, sans dépendre les uns des autres. Ils étaient au-delà des frontières des Etats-nations. Comme à l’époque, des nomades réapparaissent à nouveau dans nos sociétés. Aujourd’hui, nous avons à nouveau des pouvoirs sans territoires. Sans souverainetés, le totalitarisme n’existera pas. La démocratie n’a pas besoin d’être souveraine… »

Tout ceci démontre amplement que « l’Europe de Lisbonne » n’est pas l’œuvre d’européens au service de l’Europe et des européens, mais le projet d’une oligarchie financière cherchant à la menotter quitte à en empêcher l’existence.

Démasquons donc ce qui s’est tramé secrètement contre nos concitoyens et bâtissons avec eux cette Europe des patries et des projets que Jacques Cheminade a définie dans son Projet contre les puissances de chantage du fascisme financier.

Notes :


(*) La Fondation Ditchley, fondée en 1958, et dirigé actuellement par l’ancien Premier ministre anglais John Major, regroupe quinze fois par an, en secret, des industriels, des politiques, des journalistes et des hauts responsables de l’OTAN au Château Ditchley en Angleterre. Sa filiale américaine est dirigée par Richard Gardner, ancien ambassadeur étasunien en Italie.

(**) L’Institut Aspen, fondé à Aspen, Colorado en 1949, et actuellement basé à Washington, vise à « aider les décideurs issus du monde économique, politique, universitaire, associatif, syndical et des médias à mieux identifier les défis qu’ils ont à relever en recherchant ensemble les solutions aux problèmes contemporains ». L’Institut Aspen France a son siège à Lyon et fonctionne comme un réseau de décideurs profitant du financement d’entreprises, de collectivités ou d’écoles de commerce : Capgemini, Insead, HEC Paris ou Euronews. Son comité de surveillance est présidé par Michel Pébereau de BNP Paribas.

(***) La Conférence de Bilderberg est un club select de l’aristocratie européenne co-fondé en 1954 par le Prince Bernhard des Pays-Bas et David Rockefeller, patron de la Chase Manhattan Bank. Financée par la CIA dans le cadre de la guerre froide, le club prône un atlantisme à toute épreuve via l’OTAN. Le co-fondateur, le prince Bernhard, ne fait pas l’unanimité à cause de ses sympathies pronazies. Il est également, avec le très raciste Prince Philip d’Angleterre, un co-fondateur du WWF (devenu Fonds mondial pour la nature), une des armes de guerre de l’oligarchie financière contre les Etats-nations modernes. Bien que les réunions soient secrètes et leurs compte-rendu jamais publiés, une liste des participants à la Conférence de Bilderberg en 2003 révèle qu’il s’agissait d’une rencontre entre les élites néo-libérales européennes (José Manuel Barroso, Jean-Claude Trichet de la BCE, Mervin King de la Banque d’Angleterre, Valéry Giscard d’Estaing, Etienne Davignon, Pascal Lamy, Fritz Bolkestein, etc.) avec les élites néo-conservatrices aux commandes pendant la guerre d’Irak (Paul Wolfowitz, Richard Perle, Richard Haas, John Bolton, etc.) sans oublier les journalistes initiés aux secrets du monde (Alexandre Adler, Conrad Black, etc.).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :